• Agora'rt

Rencontre avec l'association d'éloquence Révolte-toi Evry


A voix haute : la force de la parole de Stéphane de Freitas



A voix haute : la force de la parole est un film-documentaire retraçant le parcours d’une classe de Seine Saint-Denis se préparant au concours d’éloquence Eloquentia.


En effet ces derniers temps des associations d’éloquence émergent partout en France et notamment dans les établissements d’études supérieures. Propulsées par certains films comme A voix haute : la force de la parole ou Le Brio ou par des personnalités médiatiques comme Bertrand Périer, le phénomène « éloquence » touche de plus en plus d’étudiants en quête de paroles et de débats.


Agora’rt a ainsi rencontré Mathieu Le Tendre, fondateur et président de l’association d’éloquence Révolte-toi Evry afin de savoir, plus en détail, ce qu’est une association d’éloquence.



1- Premièrement Mathieu, qu’est-ce qu’une association d’éloquence ?


En deux mots, je dirais que l’association d’éloquence est celle qui nous permet de se développer personnellement, en tout point.


Plus précisément, l’association d’éloquence est celle qui propose des activités en lien avec la prise de parole en public. Ces activités peuvent aller des formations classiques à des mises en pratique, devant un public plus ou moins grand, telles que des débats en équipe, des procès fictifs, des simulations d’assemblées générales de l’ONU, etc.


Grâce à ces activités, on apprend donc en premier lieu à prendre confiance en soi et à connaître ses capacités.

On apprend que notre parole a une valeur et que nous avons le droit de défendre notre idée, quelle qu’elle soit et peu important que nous soyons timide, stressé, honteux ou autre. Plus encore, on apprend à maîtriser cette parole et à défendre cette idée. Parce qu’un juste et bon usage de la parole peut tout changer dans une vie. On ne s’en rend pas forcément compte, mais l’usage de la parole en public est une composante de la vie en société. Par exemple, prendre la parole en classe peut être très difficile et cela peut influer sur la note finale. Ou encore, il peut nous arriver de devoir défendre une idée pour convaincre une personne dans un repas de famille ou au cours d’une réunion professionnelle. Or, il existe de nombreuses techniques pour faciliter cela.


Une association d’éloquence c’est donc cela. Un groupe de personnes souhaitant s’entraider pour devenir meilleur.



2- L’éloquence n’est donc pas uniquement le fruit du talent ! C’est un art qui demande surtout un travail précis et régulier. Ainsi peux-tu nous détailler le programme d’une séance au sein de Révolte-toi Evry ?


Effectivement, personne ne naît avec la capacité et la confiance nécessaire pour prendre la parole en public. Rien que la parole elle-même n’est pas innée. En effet, le nourrisson doit bien apprendre à prononcer les syllabes !


C’est donc par la pratique que l’on acquiert cette maîtrise. Que cela soit par des débats habituels en famille, entre amis que par des exercices précis.

Révolte-toi EVRY propose donc des exercices pour apprendre à manier des aspects de forme et de fond.


Il est difficile de tout détailler tant il y a de variantes, mais sur la forme on va par exemple travailler sur les silences et les intonations en lisant le discours d’un grand orateur comme Jean Jaurès ou Danton. On va aussi lire une phrase banale comme « le soleil est rouge aujourd’hui » avec différentes émotions et en se concentrant sur le regard. Parce que l’auditeur est plus facilement convaincu quand il éprouve un sentiment. Ou encore, on apprend à gérer les mouvements de son corps pour accompagner les mots que l’on prononce.

Sur le fond, on propose plutôt des exercices d’improvisations dans lesquels des orateurs s’opposent sur une opinion comme dans un plateau TV. On apprend alors à structurer les idées dans un discours afin de savoir accompagner l’auditeur. Elément important puisque nous sommes principalement d’accord avec les idées que nous considérons démontrées. Si c’est le fouillis, l’auditeur va se dire que la personne ne sait pas ce qu’elle raconte et il sera perdu.


Evidemment, aucune opinion n’est jugée durant ces exercices mais seulement la manière de les amener ! Parfois, certains orateurs peuvent même se voir imposer une opinion ce qui donne des situations amusantes !


Les sujets portent souvent sur l’actualité et la société. Dernièrement, nous avons par exemple débattu sur la PMA ou le véganisme. Mais il peut aussi y avoir des sujets loufoques comme « le père noël est-il de droite ou de gauche? » afin de laisser place à l’imagination !



3- Comme tu viens de l’évoquer, l’éloquence est indispensable à l’école, au travail, dans la vie politique, associative… Existe-t-il alors des événements liés à l’art oratoire pour rendre cette discipline plus attractive, notamment pour les jeunes ?


Effectivement, comme expliqué précédemment, l’éloquence est une composante fondamentale dans notre société. Mais on se s’y intéresse par forcément au premier regard. On se dit peut-être que ça ne nous concerne pas, qu’on n’y arrivera pas ou que c’est inutile.


La question est donc, comme tu l’as dit : « comment rendre cette discipline attractive ? ».


L’événement type pour répondre à cette question est sûrement le procès fictif. En effet, cela permet de toucher un thème qui peut être très apprécié du grand public comme Star Wars, Harry Potter, Pirates des Caraïbes, le Seigneur des Anneaux, le MCU ou encore des personnages emblématiques de notre histoire. Alors, si les personnes viennent souvent d'abord pour le thème que pour l’éloquence, il est possible qu’elles soient finalement motivées pour aussi participer à ce type d’activités ! Pour d’autres, cela sera aussi un moyen de se dire « bon, moi aussi je peux y arriver ».


Il est aussi possible de motiver les personnes en proposant des tournois d’éloquence. L’aspect compétitif peut être une grande source de motivation (tant que le respect demeure).


A Révolte-toi EVRY, outre le procès fictif annuel, on essaye surtout de lier au maximum nos exercices avec l’actualité. Parce que tout le monde a forcément envie de s’exprimer sur un sujet qui le concerne.



4- Un dernier mot pour conclure Mathieu ?


Je dirai ce qui nous a toujours envoûté, de la création de Révolte-toi EVRY à aujourd’hui : pour être un bon orateur il faut « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! ».




Parce que chacun d'entre nous est légitime de prendre la parole. Parce que chacun d'entre a, au moins une fois dans sa vie, souhaité convaincre, émouvoir, séduire, partager. L'éloquence - par le biais de films, d'événements, de personnalités, d'associations - donne ou redonne la possibilité à ceux que l'on entend que trop peu d'exister, ne serait-ce que le temps d'une plaidoirie.


Pour que la liberté d'expression ne soit pas vidée de son sens, il faut pouvoir s'exprimer.




Propos rapportés par Alexis Galli